écume

Papier, résine, lumière, 60 x 60

x 60 cm, 2015

Exposition collective Contes

de fées - de la tradition

à la modernité, Palais Lumière,

Évian, 2015

Paper, resin, light, 60 x 60 x 60 cm, 2015

Collectiv exhibition Contes de fées - de la tradition à la modernité,

Palais Lumière, Évian, 2015

 

« La princesse se vit obligée de traverser ces terribles tourbillons pour arriver

aux domaines de la sorcière, dont la maison s’élevait au milieu d’une forêt étrange. 

Tous les arbres et tous les buissons n’étaient que des polypes, moitié animaux,

moitié plantes, pareils à des serpents à cent têtes sortant de terre. Les branches

étaient des bras longs et gluants,terminés par des doigts en forme de vers, 

et qui remuaient continuellement. Ces bras s’enlaçaient sur tout ce qu’ils pouvaient

saisir, et ne le lâchaient plus. »


La petite sirène, Hans Christian Andersen

 

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

​© Louise Collet

Dépôt INPI 2019